Startup

Niger: des prières pour les victimes de Boko Haram au lieu du défilé

Pour la première fois dans l’histoire de la fête du Travail au Niger, il n’y a pas eu de défilé ce 1er-Mai.
L’ensemble des travailleurs se sont donné rendez-vous dans les mosquées et les églises selon les

image

confessions, pour rendre hommage aux soldats disparus dans l’île de Karanga .
« Ce matin, nous sommes là pour prier en l’honneur des mémoires de nos compatriotes tombés sur le front, donc
sur le champ d’honneur. Nous avons fait appel à l’association islamique, aux oulémas, pour nous encadrer dans
la prière, nous diriger dans cette prière collective et cette Fatiha [sourate d’ouverture du Coran, ndlr] , à l’endroit
de ces vaillants Nigériens tombés sur le champ d’honneur », explique Sofo Salifou, secrétaire général de
l’Union générale des travailleurs du Niger (UGTN).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité