Startup

Comment ces deux hommes leur invention est vendue 2,1 milliards

En 1964, la société 3M travaillait sur un nouveau projet qu’il souhaitait lancer sur le marché américain : un adhésif extra-forte qui puisse être utilisé dans la construction d’avions aux États-Unis.

En 1968, la société 3M vas alors confier le développement du projet «adhésif extra-forte» aux chercheurs chimiste de l’entreprise.

Spenser silver un de chercheur travaillant sur ce projet scientifiques vas fabriquait une colle mais qui est moins collant par rapport à ce que sa société voulait.

Un peu déçu de son invention, il vas qu’en même présenter sa colle à ses collègues de laboratoires et décide de s’y lancer!

Pendant un séminaire en interne que la société organise pour permettre à ses chercheurs de présenter un nouveau produit ou un nouveau concept.

Silver vas saisir l’opportunité pour présenter son invention à l’équipe commerciale dans le but de le commercialiser mais la société n’est voit pas le moindre intérêt d’investir dedans.

Mais le scientifique restait convaincu qu’il pouvait en faire quelque chose.

En 1972 , Silver vas breveter son invention et le projet sera abandonné au placard de la société quelque temps après.

En 1974, Comme tous les dimanches, Arthur Fry, chercheur à 3M chante dans la chorale de l’église de Saint-Paul dans le Minnesota.

Il à toujours l’habitude de marqué ses cantiques du jour dans son livret de psaumes avec de petits morceaux de papier.

Agacé de voir ses marque-pages tomber sans cesse, il se souvient de la colle à faible pouvoir adhésif, la découverte de son collègue, Silver et il se met à coller ses papiers avec ce colle.

Et c’est là est né le tout premier « post-it »de l’histoire.

Pendant plusieurs jours, Fry se met à travaillait sur son idée en utilisant une substance adhésive conçu par un des chercheurs de son laboratoire.

Après avoir fabriquait ce premier prototype de « post-it », il distribue cela à ses collègues pour voir ce qu’ils vont faire avec , et à sa grande surprise, il remarque que ces « post-it » ne sont pas que des marques-pages, on peut les coller partout, écrire des notes ou des mots de remerciements.

C’est à ce moment qu’il se rend compte que son produit devrait être commercialisé, même si certains de ses collègues ont des doutes.

Fry vas donc présentait son invention à l’équipe de recherche marketing qui ne vont pas s’y intéressait au début mais l’ampleur qui se faisait sentir autour de ce produit vas donc convaincre la société d’y investir.

En 1976, le produit est afin prêt et la société lance sa commercialisation pour la première fois sous la marque « Scotch Press’n Peel » mais c’est un échec sur le marché car les clients ne semblent pas être convaincus de ce produit.

Les spécialistes du marketing se remettent encore au travail pour perfectionner le produit.

Et en 1980, le produit est relancé sous le nom « Post-it Notes ». Cette foi ci le produit vas connaître un grand succès la société 3M vas donc déposer la marque « Post-It » et commence à commercialiser les fameux petit bout de papier carré de couleur jaune.

Ce produit vas donc envahir les Etats-Unis, puis le Canada, l’Europe et le monde entier.

Le Post-it fait aujourd’hui partie de notre vie quotidienne. Il s’agit d’une des fournitures de bureau les plus utilisées dans le monde.

Chaque année, la société 3M vend plus de 50 milliards de petits blocs jaunes dans plus des 150 pays.

Ce groupe américain réalise un chiffre d’affaires de 23,2 milliards d’euros et un résultat net de 3,4 milliards d’euros en 2013.

Cette invention génère au géant américain 3M des milliards de dollars chaque année mais ces deux inventeurs n’ont pas bénéficié de milliards de leur invention.

Morale de l’histoire :

L’histoire est pleine de ces inventeurs bêtement passés à côté de la fortune.

D’autres n’ont eu droit à rien, parce qu’ils étaient salariés dans les centres des grands groupes.

Mais, pour la plupart, ces inventeurs se sont fait avoir pour une simple histoire de brevet ou de copyright.

Nos deux inventeur ce furent des génies sans doute mais pour le business, c’étaient des naïfs : ils se sont fait dépouiller de leur découverte comme dans un bois !

Le salariat n’est pas mauvais du tout mais tant que tu travail pour une boîte tes idées sera bénéfique que pour ton entreprise peut-être , tu ne gagnera pas grand chose !

L’entrepreneuriat te permet de profiter pleinement de tes idées quand tu t’es lance !

Si tu as une idée entrepreneuriale , travail ton idée à côté de ton emploi cad parallèle développe ton business !

Ne quitte pas ton emploi tant que ton business ne couvre pas encore deux fois ton salaire

Tu peux changer les choses avec une idée, tu peux changer le monde avec post-it.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page