DécouvertePersonnalité

LE FONDATEUR DE LA BANQUE PANAFRICAINE ECOBANK

Gervais Koffi Djondo est le père fondateur de la banque panafricaine Ecobank et de la compagnie aérienne Asky.

Connaissez-vous son histoire ?

Dans les années 1970, Koffi Djondo a occupé plusieurs postes dans l’administration de son pays, le Togo.

Grand artisan de la création de la fédération des chambres de commerce d’Afrique de l’Ouest, il fait une rencontre décisive avec Adeyemi Lawson, président de la chambre de commerce du Nigéria.

C’est de cette rencontre que naît le projet « Ecobank »

Grâce à 1 200 actionnaires issus de 14 pays, ils réunissent 36 millions de dollars sur les 50 millions que requiert le projet. Ils se tournent vers les banques françaises pour compléter les fonds, mais ces dernières refusent catégoriquement. « Nous nous sommes tournés vers Citibank (Grande-Bretagne), qui nous a proposé une équipe et en moins d’un an, nous avons monté le projet » racontera-t-il plus tard.

Ecobank naît alors en 1985. En moins de 30 ans, la banque s’est établie sur 33 pays et emploie plus de 18 000 personnes de 40 nationalités. Ecobank est aujourd’hui la plus grande banque panafricaine d’Afrique.

Dans les années 2000, Koffi Djondo est sollicité pour piloter un projet de création d’une compagnie aérienne panafricaine à la suite de la disparition d’Air Afrique:

« Je me suis plongé dans les détails et j’ai vu qu’ils voulaient refaire Air Afrique, c’est-à-dire une compagnie francophone. J’ai décidé de tout revoir et d’élargir le projet aux anglophones* » explique Koffi Djondo lors d’une interview.

Asky Airlines voit le jour le 15 janvier 2010 en tant que compagnie panafricaine. Elle couvre aujourd’hui plus de 22 destinations dans 19 pays et est une des compagnies phare d’Afrique.

Morale de l’histoire : Pour construire l’Afrique avec des projets à fort impact, nous avons besoin des entrepreneurs dévoués à la cause panafricaine.

Gervais Koffi Djondo, connu pour sa rigueur et son panafricanisme économique a d’ailleurs intitulé ses mémoires,  » L’Afrique d’Abord « 
Avec une bonne vision et la volonté l’Afrique peut devenir une grande puissance économique.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
0